Les rues


 

Elles ont été "baptisées" par délibération du conseil Municipal en date du 07/04/1974 et approuvées par la préfecture le 25/04/1974. Pourquoi ont-elles été dénommées ainsi?


On aurait pu leur donner un nom de village voisin ou celui d’un homme célèbre (pourquoi celui-ci et non celui-là ?). Alors, dans un esprit écologique, nous avons voulu rappeler un lieu, une chose, bref, un coin de notre commune rurale :

  • rue du Tilleul : nous rappelle le tilleul, arbre de la liberté républicaine planté il y a près de 2 siècles au carrefour des deux départementales et disparu depuis peu rongé par le temps.
  • rue des Lilas : de par l'existence, dans ce coin de cette fleur embaumante.
  • rue des Cerisiers : elle nous conduit vers les vergers aux fruits à kirsch.
  • rue de la Douce : continuez-la à pieds ! Vos pas vous emmèneront à la Douce, rivière qui prend sa source entre Chalonvillars et la Forêt du Salbert, traverse l'est de notre commune et se jette dans la Savoureuse.
  • rue des Fougères : le Canton des "Fougieres" laisse à penser que des fougères devaient pousser à foison dans ce lieu-dit.
  • rue de la Chapelle : grimpez-là jusqu'à la limite de votre commune, et vous pourrez admirer la mignonne petite chapelle intercommunale sise sur Bermont.
  • rue des Acacias : quittez-là au bout de 200 m et pénètrez dans le bois. Vous y verrez des acacias, bois dur destiné aux piquets de pâture.
  • rue du Bois Joli : elle vous emmènera dans la partie la plus boisée de votre patrimoine, qui vous invite à de belles promenades.
  • rue des Sources : l'eau de l'ancien ruisseau, pris par les égoûts des différentes fontaines existantes encore ou disparues, sort de ce mamelon, dit des Converses  au pied duquel se trouve cette rue.
  • rue des Sapins : baptisée ainsi car elle vous conduira aux sapinières, future richesse de votre commune.
  • rue de la Charme : la dernière de votre village surnommée la rue du Bas, celle de votre (ancienne) mairie. A quelques mètres de cette voie, au pied du bois des Camouchots sort de l’eau très fraiche: la source de la Charme, qui a dû charmer maintes personnes et bêtes sauvages.