Historique


 

L’existence de DORANS remonte à la présence des Burgondes, peuplade venant d'Allemagne et fuyant devant les hordes des Huns.


Ces réfugiés s’installèrent dans les régions de Belfort, Dijon, Besançon, Lyon en l'an 406 après Jésus- Christ. La Savoureuse constituait la séparation entre ces Burgondes et les tribus d’Alamans. D'ailleurs c’est à l'ouest de cette rivière que commencent les noms à suffixe "ans" comme Trétudans, Andelnans, Dorans.


La seule étymologie de notre village paraît dériver des mots celtiques « Dor » ou « Thor » équivalent de "lieu élevé", et de « ans » suffixe équivalent de "Heim" (mot allemand voulant dire : domicile ou home), d'où on peut extraire un sens assez large : cours d’eau coulant d'un "lieu élevé", c’est-à-dire un « torrent » (comme  Dordogne, Durance, Adour).


Nous ne rencontrons aucun titre qui concerne directement notre localité. Elle est citée en 1302 dans une vente, et suivi la fortune politique du centre administratif dont elle dépendait, à savoir la mairie de I' Assise sur l'Eau.
Dorans eut aussi sa petite noblesse : Messire Guy de Dorans en 1432 et Messire Pierre en 1635. En 1644 notre lieu portait encore le nom autrichien de "Daurosz'’.


De l’époque la plus reculée citée ci-dessus jusqu’ à nos jours, DORANS a subi les mêmes vicissitudes que le Territoire de Belfort lors des invasions des Suédois, des Espagnols, des Autrichiens, et des Allemands.
En 1872, nous comptons 63 maisons et 68 ménages, les cultivateurs  y sont les plus nombreux avec les journaliers. Sur la liste des habitants nous relevons le nom de certaines familles existant encore actuellement tels que : CLERC,  CHEVALLIER, CORDIER,  COURTOT,  DENIER, EGLIN,  GAUCHET,  GROSJEAN, LAMBLE, ORSAT, RENOUX, ROSSELOT, THEVENOT.


En 1926 nous recensons 61 maisons et 60 ménages. Les cultivateurs y sont aussi nombreux mais  les métiers sont plus divers : blanchisseur, sabotier, terrassier, forgeron, décorateur,  voiturier, cimentier, vannier, charpentier.  En raison de l’évolution économique et industrielle,  nous distinguons  des ouvriers travaillant à l'extérieur du village.


50 ans plus tard au 31 décembre, après un recensement complémentaire la population totale de notre village s’élève à 451 habitants  répartis en 141 logements situés dans 135 maisons. En outre, la liste électorale comporte 306 inscrits dont 152 électeurs et 154 électrices.